Grugies

Article publié le
Grugies mairie

Conjuguant le charme de la ville à la campagne et la commodité de la proximité de la ville, Grugies possède toutes les qualités pour mener une vie paisible à quelques minutes de la capitale de Haute-Picardie.

A la périphérie de Saint-Quentin, Grugies conserve son caractère rural grâce à la présence sur son territoire de deux exploitations agricoles, dont une de 900 hectares.

Sur le plan historique, on trouve déjà trace de Grugies chez les Mérovingiens. En 1557 les Espagnols y passèrent, avant de livrer une partie de la bataille de Saint-Quentin sur son territoire, au lieu dit < La plaine des Bourguignons >. Hélas la première Guerre mondiale réduit la commune à l’état de ruines, même son egiise Saint-Médard n’y a pas survécu.

La petite bourgade a pour premier magistrat Jean-Marc Bertrand, assisté dans sa fonction par 4 adjoints et 10 conseillers municipaux.

Preuve de sa vitalité, Grugies possède encore quelques commerces, un bureau de poste et une école, qui sans avoir fait l’objet d’un regroupement avec ses voisines, accueille 110 enfants scolarisés de la maternelle au CM2. Pour faciliter la vie des parents, un service d’accueil avec restauration, fonctionne dès 7 h 30. Et pendant les vacances estivales, un centre de loisirs accueille les 4-12 ans.

Cinq associations animent la vie. Gauchy Grugies Biette Football ; un club sports loisirs qui accueille des sections basket, gymnique et randonnée pédestre ; une section tennis ; une association d’anciens combattants et une de chasseurs. Les pêcheurs ne sont pas oubliés, puisque Grugies possède un étang communal avec parcours à truites.

Plus importante et plus peuplée jusqu’en 1914 que sa voisine Gauchy, Grugies n’a plus ce privilège. Aujourd’hui elle compte 930 habitants, dont un tiers d’adolescents.

La vie associative et ludique s’y articule autour d’une aire de loisirs de plus de 3 ha, et de la salle des fêtes des Peupliers. Celle-ci abrite de nombreux repas dansants, lotos… et chaque année au début de l’hiver, une grande bourse aux jouets.

Brocante, fêtes communale et nationale, course cycliste et concours des maisons fleuries, sont au programme des animations.

Nous allons conduire une politique de l’habitat pour conserver notre école. Nous aimerions accueillir un centre de services : taxi, coiffure… Nous avons des demandes. Grugies est une commune où il a fait bon vivre jusqu’à présent, nous allons tout faire pour que cela continue > conclut Jean-Marc Bertrand.