Fieulaine

A l’Est de la capitale de Haute-Picardie, Fieulaine est une petite bourgade où la tranquillité règne en maître. Tous les ingrédients qui faisaient le charme paisible des campagnes d’autrefois, ont été préservés dans cette commune de 265 âmes.

Dans une petite mairie qui fleure bon une époque où l’on prenait encore le temps de vivre, Hubert Leriche, premier magistrat depuis 1995, gère la destinée de Fieulaine, aidé en cela par 2 adjoints et 8 conseillers municipaux. La volonté des élus à protéger leur village, s’est avérée payante. Aujourd’hui, la moyenne d’âge des habitants et d’un peu plus de quarante ans, et fierté du maire, aucune demeure n’y est à vendre. Vingt deux jeunes fieulénois sont scolarisés dans le regroupement, avec leurs voisins de Montigny-en Arrouel, Aissonville et Fontaine-Notre-Dame. L’école communale abrite pour sa part les classes de CM 1 et 2.

Construite en 1870, la petite église Saint-Nicolas, accueille chaque mois un office religieux. Il y a peu de temps encore, le dimanche suivant celui de Pâques, Fieulaine accueillait une procession vouée à Notre dame de Paix, dont l’origine remontait à 1659.

Fieulaine a su se préserver de devenir un village dortoir. Une dizaine d’exploitations agricoles, une infirmière, un charpentier, un transporteur, sont installés dans la commune, et, pour éviter que le seul commerce ne disparaisse, le café, la commune n’a pas hésité à le racheter.

Le plaisir de vivre et la convivialité y sont de règle, pour rendre le village toujours plus accueillant. Pour preuve, depuis 5 ans, une fieulénoise presque octogénaire, Cécile Pelak, s’occupe bénévolement du fleurissement de l’abreuvoir. Le maire et ses 2 adjoints ne sont pas en reste et montrent l’exemple, en faisant don de leur indemnité à la commune. Toujours dans la même optique, l’association villageoise des jeunes s’est rapprochée de son homologue de Fontaine-Notre-Dame, pour ses animations. Les enfants n’ont pas été oubliés, pendant les vacances scolaires, un centre de loisirs est organisé.

Les projets ne manquent pas, l’effort sur la rénovation de la voirie sera poursuivi, et côté convivialité, une nouvelle place publique va être créée. Celle-ci pourra accueillir une fête foraine, comprendra un espace ludique et un abri pour y organiser des repas.

« Fieulaine est une commune qui n’a pas de gros moyens, mais tranquille. La preuve, je reçois de nombreuses demandes de jeunes couples qui aimeraient venir s’y établir » confie Hubert Leriche avec une satisfaction non dissimulée.